Il reste une semaine.
Et dans une semaine, je vais pouvoir me lover dans un bonheur égoïste, doux et confortable, rassurant comme la neige tombant à l’extérieur, les bras du Kid lors d’un grand câlin pour se donner du courage, le lit de Mlle E. quand je ne m’endors pas, une tasse de thé à la menthe avec du miel quand j’étudie trop tard.
Je vais travailler pour MOI, dormir pour MOI, avec du temps avec qui JE veux.
Parce que j’ai juste besoin de ça : une grosse dose d’un égoïsme tranquille et chaud.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :