Spleen.

J’ai un spleen de fin d’été.
C’est la première fois que j’ai ce genre de sentiment. Un moment de désoeuvrement complet. J’ai des devoirs intéressants, des choses à planifier, des amis, un amoureux, des colocataires, mais ça ne me tente pas de faire quoi que ce soit, juste de me coucher et de dormir encore un peu plus, fatiguée ou pas. Le FMBM a été un moment de folie, tout comme mon été au CEPAS, et où j’ai couru comme une dératée, dormant trop peu, mangeant n’importe quoi, mais avec un plaisir fou. Je sais que ma session va finir en course contre la montre, mais pour l’instant, les projets ne font que commencer et je suis encore au ralenti, en train d’attendre que tout se mette en branle pour de bon. J’ai toujours le coeur au bord des lèvres, mais l’estomac serré, les jambes qui fourmillent d’insectes, mais le corps las.
Je n’aime pas particulièrement ce sentiment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :